Le Pont Alexandre III, Paris

La première pierre du Pont Alexandre III fut posée par le tsar Nicolas II de Russie en 1896. Ce pont symbolisait l'amitié franco-russe, instaurée par la signature d'une alliance conclue en 1891 avec le tsar Alexandre III. Il fut inauguré en même temps que l'Exposition Universelle de 1900. D'une longueur de 154 m et d'une largeur 45m, il relie l'esplanade des Invalides à l'avenue Wilson Churchill qui mène aux Champs Elysées en passant devant le Petit Palais et le Grand Palais, eux aussi construits pour cette Exposition Universelle. La décoration de ce pont est particulièrement soignée. Il est d'ailleurs classé monument historique depuis 1975.

Les Renommées du Pont Alexandre III

Aux quatre extrémités, s'élèvent des pylônes monumentaux de 17m de haut et ornementés à leurs sommets de Pégases de bronze doré représentant : • La renommée des arts, de Emmanuel Frémiet (rive droite, amont) ; • La renommée des sciences, aussi de Emmanuel Frémiet (rive droite, aval) ; • La renommée au combat, de Pierre Granet (rive gauche, amont) ; • Pégase tenu par la Renommée de la Guerre7, commencé par Léopold Steiner et achevé par Eugène Gantzlin) (rive gauche, aval). A à la base des quatre pylônes, des groupes de marbre ont pour thèmes : • La France du Moyen Âge par Alfred-Charles Lenoir (rive droite, amont) ; • La France à la Renaissance par Jules Coutan (rive gauche, amont ; • La France sous Louis XIV par Laurent Marqueste (rive gauche, aval) ; • Et La France moderne par Gustave Michel (rive droite, aval).

Les Nymphes du Pont Alexandre III

Au centre du pont, deux motifs frontaux en cuivre martelé ornent la clef de voûte de l'arche. En amont, les Nymphes de la Seine entourent les armes de Paris. En aval, la figure de la Néva et ses Nymphes accompagnent les armes dorées de la Russie. Ces deux groupes sont l'œuvre de Georges Récipon.

Les candélabres du Pont Alexandre III

Trente deux très beaux candélabres éclairent l'ensemble.

Candélabres à 3 globes

Le garde-corps en bronze supporte une enfilade de quatorze candélabres à trois globes.

Rondes d'Amour

A chaque extrémité de cette enfilade, au niveau des angles rentrants du pont, on trouve quatre rondes d'Amours, portant des guirlandes parmi des poissons ailés. Réalisées par Henri Gauquié, elles servent de base à des candélabres à 5 globes.

Les génies du Pont Alexandre III

4 sculptures en cuivre martelé, représentant des génies des eaux, prennent place au pied des pylônes, sur le parapet. Sur la rive gauche, côté Invalides, les œuvres sont d'André Massoule : la Néréide, à l'aval du fleuve, et l'Enfant au poisson, à l'amont. Sur la rive droite, côté grand palais, elles sont de Léopold Morice : l'Enfant au crabe, à l'aval, et la Fillette à la coquille, en amont.

Localisation du Pont Alexandre III


Agrandir le plan

Vous aimerez aussi :

2 commentaires

  1. Bonjour. Merci pour cette vidéo qui m’a permis d’apprendre encore sur ce pont que je pensais connaître, habitant Paris depuis longtemps et étant passionné par le patrimoine historique et culturel. Les commentaires détaillés, avec les images, sont très pédagogiques.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.