Palais Royal – Aile Montpensier Part 1

Dans cette vidéo, le président du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré, nous présente les bâtiments du Conseil constitutionnel, nous parle de la révolution et de la harangue de Camille Desmoulins, et de ce haut lieu de l'histoire politique et de l'histoire littéraire et artistique de la France qu'est le Palais royal.

La salle de délibérés du Conseil Constitutionnel

Nous sommes au sein du Palais Royal, dans son aile Montpensier, l'aile de la famille d'Orléans, construite en 1830. Il y a eu plusieurs étapes dans la construction du palais Royal. L'aile Montpensier fut en fait le palais de Philippe d'Orléans duc d'Orléans. Cette salle, ce boudoir, car il s'agissait d'un boudoir, c'est aujourd'hui la salle de délibérés du Conseil Constitutionnel. Il avait été aménagé pour la femme de Jérôme Napoléon, dit Plonplon, Marie-clotilde de Savoie.

Le bureau du président du Conseil Constitutionnel

Sa chambre à coucher est aujourd'hui le bureau du président du Conseil Constitutionnel. Magnifique espace qui donne sur le jardin du Palais royal. Cette pièce n'a quasiment pas changé par rapport à ce qu'elle était à l'origine.

Les Marianne de la république

A côté du bureau du président, sa collection de Marianne de la république.

La charpente métallique du bâtiment du Conseil Constitutionnel

La charpente du bâtiment du Conseil Constitutionnel est métallique. Elle est due à l'architecte Fontaine et date de 1830, presque 50 ans avant la tour Eiffel. Il n'y a pas, à Paris, de précédent d'une telle architecture, sauf à la bourse du commerce. Cette construction, qu'on vient de redécouvrir, était dissimilée derrière des murs et un plafond. C'est lorsqu'on a aménagé la bibliothèque qu'on a retrouvé cette magnifique structure métallique et qu'il a été décidé de la rénover et de la faire apparaître dans tout son éclat. On pense d'ailleurs que cette charpente a été fondue sur place. Une fonderie avait en effet été installée au rez-de-chaussée. C'est un travail tout à fait exceptionnel pour l'époque.

Le début de la révolution française

Je voudrais vous dire un mot de ces jardins, les jardins du Palais royal, car c'est un espace tout à fait exceptionnel car qu'une partie de l'histoire de la France s'est déroulée ici. Là, le 13 juillet 1789, en fin de journée, tout d'un coup, un homme se met à crier : "Citoyens, citoyennes, ….". Les gens s'agglutinent autour de lui ; c'est Camille Desmoulins qui harangue la foule. Et c'est le début de la révolution… D'ailleurs, ce n'est pas très étonnant car tout autour de ce jardin du Palais royal, il y a un certain nombre de cafés, notamment le café Corazza qui est là à quelques mètres, et qui entend encore résonner la voix du jeune Bonaparte.

Des personnages illustres du monde de la culture

Dans cet espace du Palais royal, par la suite, vont venir habiter des personnages illustres. Naturellement, je pense à Colette qui a habité rue de Beaujolais, je pense aussi à Cocteau et Jean Marais, Malraux et Louise de Vilmorin, Mireille et Emmanuel Berl. Je pense à Sacha Guitry. Dans ces jardins venait se promener Giraudoux. Et d'ailleurs, symboliquement, ce Palais royal est cerné par 2 théâtres. Le théâtre la comédie française, théâtre du classicisme français, qui est à côté du conseil Constitutionnel mais qui avant était en face. C'était là d'ailleurs que Molière a eu son malaise. Le théâtre du Palais royal, à l'autre bout, qui a été le symbole du théâtre de boulevard et de la contestation. Cet endroit est un lieu où on souffle un air particulier, c'est l'air de l'histoire de la France, de l'histoire politique et de l'histoire littéraire et artistique.

Adresse du Conseil Constitutionnel

Conseil constitutionnel, 2, rue de Montpensier, 75001 Paris, www.conseil-constitutionnel.fr Agrandir le plan

Vous aimerez aussi :

Les commentaires sont les bienvenus. Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter cette vidéo et son article associé.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.