Les Grandes Serres du Jardin des Plantes – Paris

Les grandes serres jardin des plantes font partie de l’histoire et du paysage du Jardin des Plantes depuis le XVIIe siècle. C'est l'utilisation du verre et du qui a permis d’édifier des structures fournissant une meilleure isolation pour les plantes réclamant une chaleur constante. Les grandes serres jardin des plantes ont rénovée en 2010. Elles se répartissent en 4 grandes structures, quatre voyages différents, à la découverte de la biodiversité végétale de notre planète : la serre des forêts tropicales humides, la serre des déserts et milieux arides, la serre de Nouvelle-Calédonie (ancienne serre mexicaine), la serre de l'Histoire des plantes.

Au coeur du jardin des plantes

Depuis le XVIIIe siècle, il existe des serres au cœur du jardin des plantes de Paris. Dans ces serres on garde des plantes qui ne peuvent pas passer l’hiver dehors en région parisienne. Ce sont des plantes tropicales, exotiques et parfois méditerranéennes. Ces grandes serres sont composées de 4 bâtiments différents, accessibles au public et qui présentent la diversité du monde végétal. Les Grandes Serres du Jardin des Plantes à Paris

La serre des forêts tropicales

La première, la plus grande, construite en 1934 est consacré aux forets tropicales du monde entier. Donc on y découvre des palmiers, des bananiers aussi la vanille, le café, toutes plantes utiles qui montrent que sans les plantes, l'homme ne pourrait guère vivre sur cette planète. En revanche les plantes pourraient tout à fait se passer de l'homme. On y apprend aussi comment les plantes sont polonisées, comment elles dispersent leurs fruits ; bref en plus du plaisir d'être au milieu d'une végétation tropicale au cœur de paris on a aussi des informations qu'on peut grappiller selon l'envie sur tel ou tel végétal. Les Grandes Serres du Jardin des Plantes à Paris Les Grandes Serres du Jardin des Plantes à Paris

La serre des zones arides

On trouve ensuite une serre consacrée au plan des zones arides, en raccourci on dit des déserts, des plantes moins nombreuses mais qui ont développé des formes tout à fait étonnante bien sûr les cactées mais aussi des euphorbes et bien d'autres groupes qui développent des formes de résistance a la sècheresse, épines, façon de stocker l'eau, perte des feuilles ou même disparition complète pour certaines d'entre elles qui attendent gentiment sous forme de graines la prochaine pluie qui peut venir dans 3 ans, dans 5 ans.

La serre des fleurs de Nouvelle Calédonie

Ensuite on découvre une troisième serre consacrée à la fleur de Nouvelle Calédonie. Alors bien sûr au muséum une longue tradition de botanistes qui travaillaient sur le terrain dans l'archipel nous a permis un accès facile théorique à cette flore mais bien sûr il a fallu pour faire venir pas mal des plantes que vous pouvez admirer dans cette serre car elle était très peu représentées dans les autres sphères d'Europe du nord ou de l'hémisphère nord d'une façon plus généralement. C'est une flore exceptionnelle, qu'on dit très endémiques c'est-à-dire beaucoup de plantes qui ne pousse qu'en Nouvelle Calédonie puisqu'on atteint un pourcentage de 75 à 80% de plantes qui ne pousse qu'en Nouvelle Calédonie. C'est donc un taux d'endémisme très élevé qui est proche de celui de d'Hawaii et la Nouvelle Zélande. Donc c'est une flore pas forcément excessivement spectaculaire mais extrêmement rare dans les collections des serres de l'hémisphère nord.

La serre de l'histoire des plantes

Et enfin, pour terminer la visite, la quatrième serre est consacrée à l'histoire des plantes. Elle présente en raccourci l'évolution des plantes depuis leur sortie des eaux jusqu'à l'apparition des plantes à fleurs, cette évolution s'étendant sur plusieurs millions d'années et présentant des sujets contemporains bien entendu mais dont les ancêtres sont apparus anciennement et dans un ordre chronologique, le tout est toujours partout accompagner des explications ici dans cette dernière serre de fac-similés de fossiles et 2 vrais fossiles. Tour ça permet d'appréhender toute cette diversité végétale et puis d'en comprendre un petit peu les origines, les mécanismes, l'histoire des plantes dans les centres géologiques, des conditions climatiques Maximum, très favorable dans les forêts tropicales. Beaucoup d'espèces, dans les déserts une contrainte très forte avec des formes très particulière qui apparaissent. Et une ile isolée du continent depuis longtemps, la Nouvelle Calédonie ou une fleur très spécifique se développe. Un voyage finalement rapide à travers pratiquement tous les continents du globe. Les Grandes Serres du Jardin des Plantes à Paris  

Localisation des Grandes Serres du Jardin des Plantes

Jardin des Plantes, Quai Saint Bernard, 75005 Paris, www.jardindesplantes.net Agrandir le plan

Vous aimerez aussi :

Les commentaires sont les bienvenus. Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter cette vidéo et son article associé.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.