L’église du Val de Grâce

L’abbaye royale du Val de Grâce fut bâtie au milieu du XVIIè siècle. En 1624, en remerciement de la naissance de Louis XIV, Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII et vingt-trois ans de mariage, pose la première pierre de ce qui, sans doute, forme aujourd’hui le plus bel ensemble conventuel français du XVIIème siècle.

Les architectes de l’église du Val de Grâce

La construction s’acheva à la fin des années 1660 par la décoration sculpturale et picturale. Les travaux furent tout d’abord confiés à Mansart, auquel succèderont Le Mercier, architecte notamment de l’hôtel de St Aignan et de la bibliothèque de Mazarin, puis Le Muet, assisté de Le Duc.
Depuis la Révolution, le couvent abrite un hôpital militaire.

Les sculptures de l’Eglise du Val de Grâce

Les sculptures extérieures sont signées Philippe Buyster, les sculptures intérieures sont dues à Michel et François Anguier. Le Maître-Autel, de 1663, est de Le Duc et la coupole, “la gloire du Val de Grâce”, représentant la Sainte Trinité au Paradis entourée de l’Eglise triomphante, avec deux cent personnages des deux testaments, fut peinte par Mignard en 1663.

Les peintures de l’Eglise du Val de Grâce

L’Abbaye du Val-de-Grâce possède six tableaux de Philippe de Champaigne, dont quatre sont exposés dans l’église, l’Ascension, la Pentecôte, l’entrée du Christ à Jérusalem et Jésus et la Cananéenne. Ce peintre est aussi l’auteur de la fresque de la demi-coupole de la chapelle du St sacrement. On y trouve aussi des paysages méditerranéens attribuées à Dufresnoy. Le magnifique pavage de l’église est de Nicholas Pasquier. La voûte fut sculptée par Michel Anguier et son équipe (1663). La Nativité de l’autel, sculptée par Michel Anguier. L’original se trouve, depuis la Révolution, en l’église Saint-Roch. La fresque de Mignard

L’orgue Cavaillé-Coll de l’Eglise du Val de Grâce

Pendant la révolution, l’orgue fut détruit et fondu pour fabriquer le plomb réclamé par les armées de la jeune République. En 1853, un nouvel orgue est installé par Cavaillé-Coll, dans l’ancienne église Sainte-Geneviève, devenue Panthéon en 1791, un 8 pieds de deux claviers-pédalier et de 21 jeux. Il sera plus tard affecté à l’église de l’hôpital militaire du Val-de-Grâce. Classé au titre des monuments historiques en février 1979, pour sa partie instrumentale, l’orgue a été restauré en 1993.

Localisation de l’église du Val de Grâce

1 Place Alphonse Laverane, 75005 Paris, www.valdegrace.org


Agrandir le plan

0
  

Vous aimerez aussi :

Les commentaires sont les bienvenus. Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter cette vidéo et son article associé.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.