Eglise Saint Eustache

La construction de l’église Saint Eustache a commencé en 1530, à proximité d'une ancienne chapelle médiévale dédiée à Saint Agnès, et a duré un peu plus d’un siècle, jusqu'à sa consécration en 1637. Son plan s’inspire largement de la cathédrale Notre Dame de Paris, ce qui en fait un édifice d'une ampleur remarquable.

Un héritage gothique pour l'église Saint Eustache

Saint-Eustache conserve l’héritage gothique (on note la présence d'arcs boutants, ou de voûtes nervurées) et introduit des innovations découvertes en Italie, notamment l'usage des ordres superposés, mais traités avec fantaisie et liberté. Quand on rentre dans l’édifice, on est saisi par la majesté des lieux et notamment par la hauteur sous voûte ou par la variété de la décoration monumentale. Le développement du marché des Halles, qui se trouvait juste à côté, contribua en effet à la richesse de la paroisse. Parmi les membres de cette paroisse, se trouvent notamment, au 17e siècle, le chancelier Michel Séguier ou le contrôleur général des Finances de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert (dont le tombeau, réalisé sur un dessin de Charles Lebrun par les sculpteurs Jean-Baptiste Tuby et Antoine Coysevox en 1686, se trouve dans une chapelle du déambulatoire).

L'impact sur l'église Saint Eustache de la révolution

Toutefois, la plupart des décors qu’on trouve aujourd’hui dans l'édifice date du 19ème siècle. En effet, pendant la Révolution, l’église fut entièrement vidée de son décor intérieur et transformée en un « temple de l’agriculture » en 1795. Les paroissiens ont dû ensuite récupérer du mobilier (le tombeau de Colbert par exemple) et ont bénéficié des commandes et des dépôts de l’Etat et de la Ville de Paris, comme par exemple le tableau des Pèlerins d’Emmaüs, issu très probablement de l’atelier de Rubens.

La rénovation de l'église Saint Eustache par Victor Baltard

Parmi les commandes publiques, il faut citer l'intervention de Victor Baltard, architecte de la Ville de Paris, après l'incendie de l'orgue en 1844. En faisant nettoyer les parois noircies par les flammes, Baltard découvrit, sous la suie et des badigeons, des peintures du 17ème siècle. Il a décidé de copier ce décor ancien sur l'ensemble de l'édifice, et de restaurer ce qu'il pouvait. La Ville de Paris vient d'ailleurs de restaurer dans la chapelle des Saints anges plusieurs peintures attribuées par des sources d’archives au peintre Antoine Ricard en 1634. C'est une découverte majeure pour l'histoire de la peinture de cette époque. Cette période est souvent ramenée à l'influence d'un unique peintre, d'importance majeure il est vrai, c'est Simon Vouet. L'église possède un grand tableau de Vouet, Le martyre de saint Eustache, unique vestige du retable majeur, peint en 1634. Victor Baltard n'a pas fait que restaurer le décor ancien. Il s’est aussi employé à refaire une décoration intérieure pour donner un aspect chatoyant à l’église. Il s'est associé, dans les années 1850 – 1860, à de nombreux autres peintres, pour composer un portrait assez détaillé de l’ensemble de la peinture religieuse du second empire. Par exemple, Thomas Couture réalisa dans la chapelle axiale un décor dédié à la vierge dans un style très réaliste, très proche de la scène de genre. Dans le transept, Emile Signol est l'auteur d'un décor à la gloire du Christ dans un style beaucoup plus symboliste et onirique.

Les vitraux de Saint-Eustache

Le décor vitré de cette église est également de toute première importance. Les vitraux du chœur sont réalisés en 1631 par Antoine Soulignac, et sont un témoignage rare de l'art du vitrail au 17e siècle, qui se dirige vers davantage de clarté et de transparence.

L'orgue de Saint-Eustache

L'orgue de Saint-Eustache est le plus grand de France (plus de 8000 tuyaux) et a été reconstruit en 1989 sur les conseils du titulaire Jean Guillou. Il présente la particularité d'être commandé par 2 consoles, l'une en tribune, l'autre dans la nef au plus près du public.

Localisation de l'église Saint Eustache

2 Impasse Saint-Eustache, 75001 Paris, www.saint-eustache.org
Agrandir le plan

Vous aimerez aussi :

Les commentaires sont les bienvenus. Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter cette vidéo et son article associé.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.