La bibliothèque musée de l’Opéra Garnier

Napoléon III, le second empire, souhaitent construire une nouvelle salle d'opéra, une salle à la fois luxueuse et sûre pour l’empereur.

Charles Garnier, lauréat du concours pour l’opéra de Paris

Il y a un concours d’architecture et c’est un jeune architecte, Charles Garnier, qui est retenu. En même temps qu'on s'attache à construire l’opéra, on s'attache à conserver les documents patrimoniaux relevant de l'activité des théâtres dans un seul lieu et dans une seule direction, les archives et la bibliothèque de l'opéra qui sera confiée à Charles Nuitter. Un premier dessin représente la rotonde de l’empereur telle qu’elle a été prévue par Garnier. L'arrivée par la rampe, l’étage d'arrivée de la voiture impériale et dans les étages nobles le salon de l’empereur qui a été transformé en salle de lecture pour la bibliothèque.

La bibliothèque dans différents lieux

Un autre dessin permet de voir la bibliothèque dans ses divers lieux : le premier lieu chronologique qui était donc tout en haut de la rotonde des abonnés, donc une bibliothèque très en hauteur, un peu difficile à atteindre, très interne à l'opéra et d’accès peu commode. Puis, tout l’espace que Garnier avait prévu pour l’empereur, qui ont donc été attribués à la bibliothèque qui en a fait une salle d’exposition, une lecture et un fumoir.

La bibliothèque musée de l’Opéra est constituée de 3 espaces

La bibliothèque musée de l’Opéra est constituée de nos jours de 3 espaces. 2 espaces qui existaient du temps de la rénovation de Nuitter et de Garnier qui consistent en la galerie des guignols et de la bibliothèque et la Rotonde de la bibliothèque. A cela s’ajoutent en 1991 les espaces de la rotonde basse qui n'avait pas été employés lors de l’installation de la bibliothèque musée de l’opéra Garnier qui sont aménagés grâce à une opération de mécénat et qui deviennent un deuxième lieu d’exposition, une rotonde d’expositions temporaires.

La galerie des guignols

Nous visitons ensuite la galerie dite galerie des guignols. A l’origine, cette galerie devait être le fumoir de l’empereur. L’empereur ayant connu le malheur que l’on sait, cet espace ayant été attribué à la bibliothèque, on demande à Garnier de dessiner un espace pour exposer les maquettes en volume de l’opéra et un espace contigu pour y conserver les partitions les plus précieuses dans des armoires, derrière des grilles impressionnantes.

Géolocalisation de la bibliothèque musée de l’Opéra

Vous aimerez aussi :

Les commentaires sont les bienvenus. Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter cette vidéo et son article associé.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.