La Bibliothèque de l’Arsenal à Paris

La Bibliothèque de l’Arsenal est située dans le 4ème arrondissement de Paris, au bord du boulevard Henri IV entre la place de la bastille et l'île Saint-Louis. Cette bibliothèque est installée dans l'ancienne résidence des grands maîtres de l’artillerie, qui étaient les personnes qui dirigeaient l’Arsenal de la ville, arsenal qui a été fondée au 16ème siècle par le roi François 1er. A l'époque c'était en bordure de seine, qui coulait à l'emplacement de l'actuel boulevard Morland. Ce bras a été comblé au 19ème siècle.

L’Arsenal de paris, un lieu de pouvoir

L’Arsenal s'est particulièrement développé aux 16ème et 17ème siècles. C'était une fonction importante que celles de grand maître de l'artillerie. Elle a été occupée notamment par Sully le ministre d’Henri IV. Sully logeait dans ce bâtiment de l’Arsenal et accueillait souvent le roi le bon roi Henri IV qui venait lui rendre visite. Ils se baignaient dans la seine et discutaient affaires. C'est d’ailleurs en se rendant à l’Arsenal qu’Henri IV a été assassiné en 1610. L’Arsenal s'est développé au point que, au moment de sa plus grande extension, il s’étendait depuis le bâtiment actuel jusqu'à la bastille, ce qui en faisait un ensemble de bâtiments d'une extrême importance.

La collection de livres du marquis de Paulmy

Sa fonction va décliner au 18ème siècle. Le bâtiment va servir de logement pour des personnages importants que le roi affectera dans ce bâtiment. Le plus célèbre d'entre eux fut le marquis de Paulmy, de la famille Voyer d'Argenson, qui était un collectionneur de livres et c'est cette collection qui est à l'origine de la bibliothèque de l’Arsenal.

L’Arsenal, un salon littéraire réputé

Cette collection, qui est importante pour le 18ème siècle, a été confisquée à l'époque de la révolution. C’est alors que l’Arsenal devient une bibliothèque publique en 1797. Au 19ème siècle, la bibliothèque de l’Arsenal a été administrée par un certain nombre d'écrivains. Le plus célèbre d'entre eux, Charles Nodier, y a tenu un salon littéraire très réputé. Victor Hugo, Balzac, Musset et bien d'autres encore, grands écrivains, grands noms de l'époque romantique, sont venus au salon de l’Arsenal qu’animait Charles Nodier.

Les fonds de la Bibliothèque de l’Arsenal

Les fonds de la bibliothèque de l’Arsenal sont d'une grande diversité. Ils sont d'abord ceux hérités des temps passés, ceux hérités de la bibliothèque fondée par le marquis de Paulmy, ceux hérités aussi des confiscations révolutionnaires puis l’Arsenal a bénéficié, comme beaucoup de bibliothèques publiques de confiscations faites à l'époque de la révolution. Aujourd'hui, on considère qu'il y a un million de livres à la bibliothèque de l’Arsenal, essentiellement des livres imprimés, essentiellement en littérature et en histoire. Il y a également des manuscrits médiévaux, des manuscrits d'écrivains, des manuscrits de fonds spécialisés comme les archives de la Bastille, par exemple, ou comme les fonds Saint Simoniens. On ajoutera aussi qu’il y a un fonds d’estampes. Ces fonds sont réservés aux lecteurs de la bibliothèque, qui sont des chercheurs accrédités comme c'est le cas pour l'ensemble des départements de la Bibliothèque Nationale de France une fois qu'un lecteur est accrédité, il peut trouver dans le catalogue général de la Bibliothèque Nationale, la référence des collections qui sont conservées à la bibliothèque de l’Arsenal.

Les archives de la bastille

Les archives de la bastille sont un des fonds les plus importants de la bibliothèque l’Arsenal. Ces archives proviennent de la prison de la bastille lors de sa prise le 14 juillet 1789. Elles ont été jetées, à l’époque, dans les fossés et il s’est trouvé des gens pour les ramasser et les apporter en grande partie à la bibliothèque de l’Arsenal. Ce sont des documents relatifs à tous les prisonniers qui depuis 1660 on été enfermés dans la forteresse.

Les manuscrits médiévaux de la Bibliothèque de l’Arsenal

Parmi les fonds de manuscrits de la bibliothèque de l’Arsenal, les manuscrits médiévaux sont sûrement les plus spectaculaires, notamment le Décameron de Bocasse, une traduction en français qui date du début du 15ème siècle et qu’illustraient de merveilleuses enluminures parfaitement conservées.

Le catalogue de la Bibliothèque de l’Arsenal à l’époque de Paulmy

Le marquis de Paulmy, le fondateur de la bibliothèque était un collectionneur de grande classe. Il avait une des plus belles collections de son époque et il en tenait catalogue sur lequel il notait non seulement la liste des livres conservés mais également des appréciations sur chacun de ces ouvrages.

Le cabinet la Meilleraye

Le cabinet la Meilleraye date de la première moitié du 17ème siècle. Il a conservé sa décoration intérieure exécutée pour la marquise de la Meilleraye, la femme du maréchal de la Meilleraye qui était un grand maître de l'artillerie. Cet ensemble de peintures est relativement rare à Paris, avec cette qualité de décor que nous pouvons voir, décor à la fois mythologique et historique.

Le cabinet des femmes fortes

Le cabinet des femmes fortes est la partie la plus curieuse du cabinet la Meilleraye, puisque nous pouvons voir sur l’ensemble du pourtour une galerie de femmes qui se sont illustrées dans l'histoire mythologique, dans l'histoire antique, et qui se trouvent là, rassemblées pour leur courage, pour leur force de caractère. C’était un thème qui était relativement courant dans l'art du 17ème siècle et dans la poésie de cette époque, et, ici, nous en avons un des rares exemples bien conservés dans le domaine pictural.

Géolocalisation de la Bibliothèque de l'Arsenal

Vous aimerez aussi :

Les commentaires sont les bienvenus. Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à commenter cette vidéo et son article associé.

Les commentaires sont les bienvenus. Postez le votre :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.